Bienvenue sur le blog de AEC !

Publié le par AEC

« Agir Ensemble pour les Colos » n’est pas une association de plus, et elle n’a pas pour objectif de « concurrencer » les grandes fédérations.

 

AEC se veut un espace de rassemblement de TOUS les acteurs des colonies de vacances.

 

Depuis de nombreuses années, la plupart des organisateurs évoquent la possibilité de se rassembler afin de faire face à certaines situations de notre secteur d’activité, plus subies que proposées.

La décision du conseil d’Etat du 10 octobre dernier oblige l’ensemble des organisateurs à mettre en place une procédure organisationnelle des séjours de février 2012 afin de respecter le repos de 11 heures consécutives pour chaque animateur. Sans ignorer le nécessaire repos des animateurs, mais devant le coût financier de la mesure proposée, devant la réaction des équipes pédagogiques, et enfin, devant l’absence de solutions viables pour ce secteur d’activité, certains organisateurs se sont rassemblés car ils ont tous un intérêt commun pour « agir ensemble » ! Un amendement a été déposé pour répondre à l’urgence ! il n’est pas encore en application et s’il l’est dans les prochains jours, il permettra seulement de passer l’année 2012 car il semble qu’il sera à nouveau attaqué.

Agir ensemble signifiait le faire dans un cadre juridique, c’est la naissance de l’association

« Agir Ensemble pour les Colos ».

 

Lors de l'Assemblée Générales Extraordinaire, tous les adhérents ont voté ce que nous souhaitons appeler "le texte fondateur". Il est la base du travail qu'AEC compte réaliser:

 

TEXTE FONDATEUR

 

a)    AEC œuvre pour que les colonies de vacances soient considérées comme une « exception culturelle et socio-éducative  française »

 

b)    AEC affirme que l’ensemble du secteur des centres de vacances, sous la tutelle de son Ministère, rend une mission de service public,  et ce, quel que soit le statut de l’organisateur et le type de séjours. Au niveau européen, les services publics sont assimilés à des services d'intérêt général en tant qu'activités de services, marchands ou non, considérés d'intérêt général par les autorités publiques.

 

c)    AEC, soucieuse de maintenir des séjours financièrement accessibles, propose de revaloriser le montant de l’indemnité journalière des animateurs et des directeurs. Une attention particulière sera portée sur les animateurs et les directeurs ne disposant pas d’un revenu professionnel.

 

d)     AEC affirme que le centre de vacances ne peut être pensé que dans le cadre occasionnel. Aussi, être animateur ou directeur d’une colonie de vacances ne peut être une profession, mais un engagement temporaire.

 

e)    Toute proposition visant à modifier le statut de l’animateur de colonie de vacances ne doit pas remettre en cause les spécificités et les fondements pédagogiques et éducatifs d’une colonie de vacances.

 

Commenter cet article

Laurianne 08/02/2012 11:28

Essai de commentaire