Qui sommes-nous?

Avant tout, il convient de préciser qu'A.E.C n'est ni un Label, ni une charte de qualité.

Précisons aussi que parmi les membres d'A.E.C, il y a des organismes qui n'ont pas les mêmes projets éducatifs, ne proposent pas le même type de séjours, voire même ont un statut fiscal diffférent... ect.

 

Mais les membres sd'A.E.C sont des gens de terrain et ont tous en commun la même volonté :

- Mener un débat de fond sur l'encadrement des colos.

- S'unir et agir pour sauver les colos qui sont actuellement fortement menacées.

 

Voilà ce qui nous rassemble !

1/ Le contexte :  

En fin d’année 2011, courant octobre-novembre, une « bombe » est venue s’abattre sur le fonctionnement des centres de vacances. Suite à une plainte en 2006 du syndicat Sud Solidaire Isère, une décision du conseil d’Etat est venue invalider une partie du Contrat d’Engagement Educatif en imposant dorénavant 11h de repos consécutifs aux encadrants des colos (BAFD et BAFA).

 

Immédiatement, les grandes fédérations se sont manifestées.

Une commission a été mise en place car oui, l’Etat doit légiférer et donc trouver une solution.

A ce jour, le gouvernement à proposé ce que l’on appellera l’amendement Baguet.

Les députés de gauche ont refusé cet amendement et ont fait une proposition de loi visant la création d’un statut de l’animateur volontaire.

 

Devons nous attendre les bras croisés et ne pas agir, alors que nous sommes les 1er concernés ?

Sûrement pas !

Consciente des impacts énormes sur la (sur)vie des colos, AEC, toute nouvelle association, est née d’abord en réaction à cette décision.

 

2/ Nos 1er objectifs :

-          Défendre le secteur d’activité des colonies de vacances comme étant un secteur d’intérêt général;

-          Fédérer tous les acteurs de ce secteur d’activité;

-          Etre une force de proposition pour l’amélioration des modalités d’encadrement des colonies de vacances.

 

3/ Notre démarche :

AEC n’entend pas se limiter à une seule pétition. Nous militons d’abord pour un large rassemblement de tous ceux qui veulent agir (d’où le nom de l’association ! ).

Et comme  « être contre » ne suffit pas, il faudra faire des propositions, mener des actions, interpeller le législateur, débattre avec les syndicats, notamment Sud Solidaire… etc !

 

Le 11 mars 2012 a eu à Paris, notre Assemblée Générale Extraordinaire.

    Avec tous les membres actifs, cette AG a permis d'affiner nos objectifs dans le cadre d'un "texte fondateur", établir des propositions, des actions.

 

Vous  pouvez déjà consulter la liste des adhérents.

 

Elus, parents, animateurs, responsable de CE, formateurs, Organisateurs… rejoignez nous.